Entresort

Entresort combine récit polyphonique, histoire des détenues, de leur parcours pénal à leur sortie de détention, et théâtre tragique. Car le tragique est toujours, selon Nicole Loraux, un rapport entre la mémoire et l’oubli, un dilemme du même et de l’autre. C’est susciter l’affect et la responsabilité du regard des spectateurs à partir des tensions et des incompatibilités entre réel et fiction. Mettre en scène le conflit du monde de la justice, de la prison et du monde extérieur comme procédure créatrice par excellence, car le conflit est indissociable de la justice, et peut-être de la société toute entière. Aucun droit n’est concevable sans discorde.

avec la participation de Juliette Binoche


Sculpture en feuilles de plomb pour le personnage de la détenue Marixol