Marion Lachaise réalise des portraits qu'elle met en scène dans des “machines à voir”, installations qui placent le spectateur au centre de l’écoute et du regard. Son dispositif de transfiguration nommé "Antiportrait" lui permet d'explorer la représentation de la figure humaine au delà de son image sociale dans un ajustage performatif de vidéo et de sculpture. Des projets éditoriaux viennent déployer sa recherche. Depuis 2011, elle explore l’environnement judiciaire et carcéral.


Carcéroscope III - installation vidéo - 2018